Du CAP de menuisier à la restauration de meubles anciens

Que me soit enfin donnée l'occasion de remercier cette institutrice du cours préparatoire qui chaque matin préférait lire le journal au lieu d'enseigner à ses élèves !
Peut-être qu'aujourd'hui je serais comme beaucoup dans un bureau climatisé à pianoter sur un ordinateur ?
Mais voilà, j'ai été contraint et forcé de me diriger vers un établissement technique-professionnel ( travail manuel) et j'ai tout de suite choisi la voie du bois. Mon grand père travaillait déjà le bois,le métal et le cuir.
J'ai donc passé un CAP de menuisier-ébéniste au Sacré Coeur de St Brieuc. Je me prédestinais davantage vers la fabrication du meuble neuf, mais une rencontre  importante a modifié mes projets.
Une grande famille de la région m'a confié mon premier meuble à restaurer et m'a fait  faire la connaissance d'une antiquaire renommée sur Morlaix. Elle m'a fait travailler pour elle et m'a appris les ficelles du métier.
Elle m'a ouvert les portes de Drouot, du Faubourg St Antoine...
Par la suite je me suis installé en 1989 à Plougras , puis j'ai transféré mon atelier à Plounérin en 2000.  Mes journées sont enrichissantes de par les  rencontres avec mes clients qui m'apportent aussi bien une petite armoire de campagne à restaurer  qu'un meuble portant une estampille prestigieuse.
Ma première satisfaction à la livraison d'un meuble est la première réaction du propriétaire à la vue de celui-ci restauré.
Je travaille aussi bien le bois massif que le bois de  placage.

Cela peut surprendre, mais j'aime bien que l'on me propose un challenge, tel qu'une cuisine à confectionner, des boiseries neuves, portes....

Peut-être qu'au travers de ce site, vous découvrirez un peu mon univers et mon travail